Road trip avec bébé en camping-car dans les Landes

//Road trip avec bébé en camping-car dans les Landes

Road trip avec bébé en camping-car dans les Landes

Nous avons voulu profiter à fond cette année de l’été indien sur la côte landaise alors nous avons loué un camping car et pris la route en famille avec Noé 6 mois et Mila 4 ans.

Au programme : 2 jours et 2 nuits pour partir à l’aventure, rompre avec le quotidien et sortir de sa zone de confort 🙂
Même si à l’année nous habitons dans le sud des Landes, nous adorons le temps d’un weekend sillonner ce beau terrain de jeu. Une façon de se sentir en vacances toute l’année !
Alors avec ce soleil encore chaud de septembre, nous avons eu envie de revivre l’expérience du camping-car tellement Mila nous en parlait, et cette foi-ci avec bébé en plus.
Pris dans le tourbillon de la vie, nous nous sommes décidés au dernier moment et l’avons loué la veille du départ avec Wikicampers.
Nous avons donc pris la route direction Biscarosse pour commencer par se baigner dans le lac. Nous étions seuls les pieds dans l’eau, quel bonheur de partir en cette saison… Après s’être tous lavés dans la “rikiki” douche du fourgon (c’était folklo), direction la plage pour trouver un coin tranquille, une aire sous les pins, pour dormir. C’était aussi le premier repas DME (diversification menée par l’enfant) hors de la maison avec comme objectif de ne pas repeindre le camping-car… Mission accomplie ! Noé a mangé sur nos genoux sa courgette et sa patate comme un chef.
Première nuit où Mila a dormi sur le lit du haut avec son papa et moi en bas avec bébé Noé (avec option libre service pour la tétée 😉
Réveil tardif pour tous les 4 avec petit-déjeuner dans la forêt en compagnie des écureuils et départ pour Mimizan avec notre premier pique-nique DME au bord du lac d’Aureilhan : nous voulions faire notre première vraie balade à vélo avec Mila sur son petit vélo qui nous suivait. Nous avons attaché le cosy de Noé dans la remorque et c’était parti pour… 5 km aller-retour 🙂 Et oui, autant de temps pour préparer nos montures que de balade avec des montées et heureusement des pentes aussi, pour notre vaillante Mila qui a réussi à nous suivre.
Après cet effort démesuré (…) nous avons contemplé le couché de soleil sur une plage où nous étions seuls au monde, juste nous et les vagues.
Entre 2 dessins de fleurs, Mila nous a bluffé en écrivant son prénom (Nia…, on y est presque…) et Noé a goûté le sable (pour sa défense c’était l’heure de l’apéro…).
Après nous avons préféré faire la route de nuit juste avant de se coucher pour rejoindre Moliets car nous avions le lendemain matin réservé une balade en bateau sur le courant d’Huchet. C’était d’ailleurs une belle rencontre avec ce courageux batelier qui nous a promené à la force de ses bras sur sa galupe tout en nous racontant des anecdotes de cette petite amazonie landaise. Un très bon moment très reposant à être bercé tout en profitant de cette nature préservée. Noé comme Mila ont vraiment aimé.
Puis premier restaurant DME où la serveuse n’a pas vu d’une bon oeil cette liberté offerte à bébé (pourtant je nettoie toujours tout après son passage). Après nous avons profité de la sieste (le camping-car est parfait pour cela) pour prendre la route du retour et rentrer chez nous.

A coeur ouvert :
Ce séjour restera gravé, nous revenons avec des souvenirs en plus de ces précieux moments passés rien que tous les 4. Et pourtant tout n’a pas été rose : nous sommes sortis des sentiers battus après avoir enfin trouvé un rythme depuis l’arrivée de Noé, et nous n’avions pas assez préparé notre séjour.
C’est mon seul regret : nous n’étions pas assez organisés pour faire un séjour 100% zéro déchet. Et avec le papa nous avons aussi eu du mal à lâcher prise, tant nous étions motivés à vivre à fond cette expérience nomade. Le séjour était trop court pour faire tout ce que nous avions prévu ! Alors cela a été source de stress et aussi de fatigue, surtout pour Mila a qui nous en avons beaucoup trop demandé… Son rythme n’a pas bien été respecté.
Conclusion : nous sommes prêts à repartir (demain…) tous ensemble pour un autre roadtrip, en préparant bien côté pratique pour se faciliter la vie à bord. Et je retiens cette leçon de vie : si c’est pour une poignée de jours, se laisser vivre juste pour savourer le plaisir de cette liberté dans la nature. Et si c’est pour une semaine et plus, organiser tout bien avant pour ne pas avoir à gérer trop de logistique sur place.
C’était les petits cailloux de ce séjour.

Pour les pépites, il y en a eu plein : être au plus proche de la nature nous a ressourcé et nous étions si bien juste tous les 4 avec notre nouvelle petite famille. Nous avons vécus de nombreux “premiers moments” avec Noé. Et quel bonheur de pouvoir l’allaiter facilement partout et surtout dans des lieux idylliques…

Et voici les images pour vous donner envie de partir avec votre petite famille sur les routes landaises !
Vous pouvez aussi découvrir notre road trip en camping-car au Pays basque de l’année dernière et notre tout premier en famille avec un campervan au Cap Ferret.

2018-09-29T00:41:26+00:00

Laisser un commentaire