Mon projet de naissance respectée

//Mon projet de naissance respectée

Mon projet de naissance respectée

C’est un document à transmettre à la sage-femme, à l’hôpital, à la clinique, c’est à dire dans la structure qui peut vous accueillir pour l’accouchement. J’avais le projet de donner naissance à la maison aussi je m’étais préparé à toutes les alternatives afin que l’arrivée de notre bébé se fasse dans les meilleures conditions, pour lui comme pour moi.

Voici le projet que j’avais donné quelques semaines avant l’accouchement, je vous le partage afin qu’il puisse vous servir si besoin 🙂

Nous sommes les parents d’une petite Mila de 3 ans et notre famille va bientôt s’agrandir.

Nous avons souhaité garder la surprise pour le sexe de ce nouveau bébé, nous n’avons d’ailleurs pas encore de prénom définitif, nous attendons de le rencontrer pour lui en donner un.

La naissance de notre fille s’est déroulée à l’hôpital de Bayonne. je souhaitais un accouchement naturel sans péridurale. Le travail s’arrêtait, reprenait pendant près de 12h en salle d’accouchement, moi branchée au monitoring. Après une nuit en chambre, le personnel m’a proposé un déclenchement, j’ai accepté. C’était le début d’une cascade d’interventions avec péridurale pour finir en césarienne d’urgence. J’ai subi cet accouchement du moment où je n’ai plus été actrice, et ce dès que j’ai franchi les portes de l’hôpital car je ne m’étais pas assez préparée à donner la vie. Mila est née en parfaite santé et je me suis rapidement remise.

Aujourd’hui forts de cette expérience douloureuse, nous souhaitons écrire une autre histoire. Je souhaite donner naissance en pleine conscience, c’est à dire être en pleine possession de mes ressources. J’ai confiance en mon corps et en mon bébé, nous formons une équipe avec le papa qui va nous accompagner tout au long de ce voyage magique.
Nous avons envisagé toutes les possibilités pour se préparer au mieux et accueillir les événements en paix.

Nous avons confiance au personnel de l’hôpital qui sera à notre écoute pendant notre séjour. Pour mieux nous connaître nos attentes et nos besoins, voici les éléments qui sont importants pour nous permettre de vivre un accouchement respecté et physiologique, c’est à dire en minimisant les interventions et les actes médicaux :

 

  • Monitoring : je voudrais pouvoir être libre de mes mouvements, aussi je ne souhaite pas de monitoring installé en permanence. Privilégier un mobile ou des temps courts quand le personnel estime que c’est indispensable.
  • Positions physiologiques : j’aspire à être totalement libre et écouter mon corps, aussi je souhaite pouvoir adopter les positions que je souhaite à tout moment et ce jusqu’à l’accouchement.
  • Papa : Jérémy sera toujours près de moi et près du bébé. Nous prendront les décisions à deux.
  • Blouse : je n’éprouve pas le besoin de porter une blouse et préfère revêtir le vêtement de mon choix pendant tout le travail et l’accouchement.
  • Touchers vaginaux : je ne souhaite pas que le personnel contrôle la dilation de mon col et que ce soit fait seulement si nécessaire.
  • Communication : pendant le travail et l’accouchement, le personnel se montrera discret et s’adressera à Jérémy afin de me laisser dans ma bulle.
  • Ambiance pendant le travail et l’accouchement : lumière tamisée et chauffage à 25°.
  • Nourriture et rafraîchissement : je souhaite pouvoir être au plus près de mes besoins et boire et manger quand je le désire (pas de perfusion).
  • Accouchement : je souhaite moi-même attrapper le bébé (ou Jérémy). Pas d’intervention extérieure. Pas d’épisiotomie ni péridurale.
  • Cordon : pour que bébé bénéficie des échanges sanguins avec le placenta, je souhaite attendre la fin des battements pour couper le cordon, c’est Jérémy qui s’en chargera.
  • Délivrance : je ne souhaite pas de délivrance dirigée et attendre le temps qu’il faudra pour que le placenta soit expulsé naturellement en gardant le bébé contre moi en peau à peau avec le cordon.
  • Bébé : ne pas manipuler le bébé ni le nettoyer à la sortie pendant les 2 premières heures de sa venue au monde (ni collyre, ni vitamine K, ni aspiration). L’amener en peau à peau afin de favoriser la tétée.
  • Episiotomie : je ne souhaite pas de point de suture s’il s’agit une déchirure au premier degré.
  • Césarienne : laisser le bébé sortir tout seul en évitant de le manipuler. Attendre que le cordon cesse de battre pour le couper. Laisser bébé sur moi durant les premiers soins (recoudre) et les premières heures avec le papa près de nous. Appliquer une éponge vaginale sur le visage de bébé pour qu’il bénéficie de ma flore.

Nous souhaitons pouvoir rentrer tous les 3 chez nous dans les 2h après l’arrivée de bébé.

Nous vous remercions pour votre soutien et votre écoute.

2019-05-30T17:56:46+00:00

Laisser un commentaire

Messenger icon
Send message via your Messenger App