Pourquoi notre contrôle IEF Instruction en Famille avec l’inspecteur s’est mal passé ?

//Pourquoi notre contrôle IEF Instruction en Famille avec l’inspecteur s’est mal passé ?

Pourquoi notre contrôle IEF Instruction en Famille avec l’inspecteur s’est mal passé ?

Mieux connaître ses droits pour protéger nos enfants de cette liberté d’apprentissage !

J’étais pourtant sereine quand nous sommes parties avec Mila pour notre premier rendez-vous de contrôle IEF !
J’avais dans ma tête le mot “rassurer” qui raisonnait en moi, je voulais les rassurer sur nos intentions, celle d’une famille engagée et consciente des choix éducatifs où la liberté d’apprendre naturellement, à son rythme, de respecter ses besoins et écouter son coeur, sont sont nos crédos.
Alors quand l’inspecteur à peine arrivées nous à expliqué le déroulement avec dans une salle ma fille qui ferait les exercices pour évaluer ses compétences avec une institutrice et moi sa maman dans un bureau pour expliquer l’entretien avec l’inspecteur, je lui ai fait la demande de ne pas être séparées pendant toute la durée du contrôle.
C’est notre droit, de ne pas laisser notre enfant avec un inconnu, pour son bien-être et je dirais même notre devoir de parent que d’assister à la partie exercices, car si l’enfant éprouve des difficultés avec un énoncé, c’est important de demander qu’elle est la compétence visée dans le cycle, afin d’expliquer qu’elle a été acquise sous une autre forme.
L’inspecteur m’a alors refusé la partie entretien car j’ai osé chambouler son organisation. C’est une faute de sa part car le contrôle doit être personnalisé, avec toujours l’intérêt de l’enfant en ligne directrice.
C’est un abus de pouvoir, d’autorité, sachant que nous avons la responsabilité en tant que parent de notre enfant, car nous ne l’avons pas délégué à l’éducation nationale.
j’ai à coeur de faire connaître nos droits et nos devoirs après cette expérience assez forte en émotion et frustrante : nous n’avons pas eu de contrôle complet !

je vous explique tout dans cette vidéo :

Je vous partage la lettre que j’ai envoyé à la DSDEN Direction des services départementaux de l’Education nationale des Landes, avec les textes de loi pour soutenir mes propos :

***

Bonjour

Suite au contrôle pédagogique de notre enfant qui a eu lieu ce jour dans les bureaux de l’Inspection de l’Education Nationale, je tiens à vous signaler le déroulement non conforme à ce que la loi prévoit dans le cadre de notre rendez-vous annuel, soit un entretien puis des exercices écrits.

“Afin d’apprécier l’acquisition par l’enfant des connaissances et des compétences mentionnées aux articles R.131-12 et R.131-13, l’une au moins des personnes responsables de l’enfant présentent à la personne chargée du contrôle des travaux réalisés par l’enfant au cours de son instruction et l’enfant effectue des exercices écrits ou oraux, adaptés à son âge et à son état de santé.” (Extrait article R.131-14 du Code de l’Éducation)”

“Il importe que cet entretien soit un moment de dialogue privilégié entre les personnes responsables de l’enfant et la personne chargée du contrôle. Il doit permettre d’échanger sur les apprentissages de l’enfant.” (Circulaire n°2017-056 du 14-4-2017, II.3.2.b)”

> L’inspecteur m’a expliqué à notre arrivée que nous serions séparées ma fille et moi-même sa mère : ma fille avec une institutrice pour réaliser des exercices dans une salle et moi dans un bureau à part au bout d’un long couloir. J’ai alors évoqué notre souhait à toutes les deux de ne pas être séparées pendant l’intégralité de la durée du contrôle, ce qui est notre droit :
“Le contrôle est individualisé et spécifique à chaque enfant.” (Circulaire n°2017-056 du 14-4-2017, II.3.2, et Vademecum Instruction dans la famille, novembre 2020, point 3)”
> Ma fille m’avait fait la demande que je reste auprès d’elle pendant ce contrôle.
En tant que parent d’un mineur, n’ayant pas délégué son autorité parentale à l’Éducation nationale, je conserve l’autorité de mon enfant pendant le contrôle, ce qui n’a pas été respecté par l’inspecteur qui s’est alors braqué et a refusé tout dialogue.

“Lorsque l’enfant reçoit une instruction dans la famille, le contrôle de l’acquisition des connaissances et compétences prescrit par l’autorité de l’État compétente en matière d’éducation se déroule sous la forme d’un entretien avec au moins l’une des personnes responsables de l’enfant soumis à l’obligation scolaire, le cas échéant en présence de ce dernier. Les personnes responsables de l’enfant précisent notamment à cette occasion la démarche et les méthodes pédagogiques qu’elles mettent en œuvre. Afin d’apprécier l’acquisition par l’enfant des connaissances et des compétences mentionnées aux articles R.131-12 et R.131-13, l’une au moins des personnes responsables de l’enfant présentent à la personne chargée du contrôle des travaux réalisés par l’enfant au cours de son instruction et l’enfant effectue des exercices écrits ou oraux, adaptés à son âge et son état de santé.” (Article R.131-14 du Code de l’Éducation)”

> Nous avions un créneau d’1h30 qui nous était réservé et ma fille a réalisé des exercices écrits et oraux pendant tout ce temps. L’inspecteur a refusé de me recevoir avec ma fille, avant ou après ces exercices réalisés avec une institutrice suite à notre demande de ne pas être séparées. Le temps avec l’institutrice s’est d’ailleurs très bien déroulé, elle peut même témoigner de ma volonté de chercher le dialogue avec l’inspecteur, car je lui ai demandé de faire une pause au bout d’1h d’exercices afin de me rendre dans le bureau de l’inspecteur et de lui proposer une nouvelle fois de nous recevoir quand il le souhaitait pendant ce créneau, mais il a refusé le dialogue au point de me demander de fermer la porte de son bureau et de repartir.

“Il paraît utile que les éléments qui seront notifiés dans le bilan soient présentés oralement aux personnes responsables de l’enfant dans leur intégralité, à l’issue du contrôle. Il convient en effet d’éviter que celles-ci ne découvrent, par écrit, des éléments d’appréciation essentiels qui n’auraient pas été mentionnés lors de l’entretien final.” (Vademecum Instruction en famille, novembre 2020, point 15.1)

> Nous n’avons pas eu de bilan à la fin de notre rendez-vous : l’inspecteur m’a seulement dit qu’il allait informer dans son compte rendu de mon refus d’entretien. Alors que je le répète, je me suis rendu disponible pendant le créneau d’1h30 prévu et que suite à ma demande de ne pas être séparée de ma fille, c’est lui qui a refusé de nous recevoir.

“Le fonctionnaire exerce ses fonctions avec dignité, impartialité, intégrité et probité. Dans l’exercice de ses fonctions, il est tenu à l’obligation de neutralité. Le fonctionnaire exerce ses fonctions dans le respect du principe de laïcité. À ce titre, il s’abstient notamment de manifester, dans l’exercice de ses fonctions, ses opinions religieuses. Le fonctionnaire traite de façon égale toutes les personnes et respecte leur liberté de conscience et leur dignité. Il appartient à tout chef de service de veiller au respect de ces principes dans les services placés sous son autorité. Tout chef de service peut préciser, après avis des représentants du personnel, les principes déontologiques applicables aux agents placés sous son autorité, en les adaptant aux missions du service.” (Article 25 de la loi n°83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires. Loi dite loi LePors) Novembre 2020 Page 27

“En cas de résultats insuffisants au premier contrôle, il paraît opportun que le second contrôle soit réalisé par une autre personne que celle qui a effectué le premier contrôle pour faciliter le dialogue avec les personnes responsables de l’enfant.” (Extrait du Vademecum Instruction en famille, novembre 2020, point 2.2)

> Je vous confirme donc que notre rendez-vous annuel de contrôle pédagogique reste incomplet à ce jour, ce qui dépend de la seule volonté de l’inspecteur.
Aussi je demande à être reçue (avec ou sans ma fille) par une autre personne que celle ayant effectué ce premier contrôle afin de pouvoir instaurer un dialogue et expliquer notre démarche et les méthodes pédagogiques mises en œuvre.
Je vous joins pour mieux expliquer notre projet un document à joindre à notre dossier.

je vous remercie de votre compréhension

***

Et voici le document que j’ai demandé à joindre à notre dossier en guise de projet pédagogique :

> Notre choix
Nous sommes une famille engagée dans le respect de l’humain et de notre planète et nous avons choisi de vivre au cœur d’une réserve naturelle face au marais d’Orx.
Nous avons fait le choix d’instruire nos enfants avec nous car nous avons à cœur de leur offrir cette qualité de vie avec en cadeau d’être à l’écoute de leurs envies et de leurs besoins, pour qu’ils puissent cultiver chacun leur confiance en eux, leurs talents, leur unicité, en favorisant un apprentissage naturel et autonome.
Soucieux du bien-être de nos enfants, nous souhaitons préserver leur sommeil en leur permettant de se réveiller chaque jour naturellement, en suivant leur propre rythme.
L’Instruction en Famille telle que nous la concevons, prend vie dans le collectif, avec un réseau riche basé sur le partage, la découverte, le soutien.

> La pédagogie
Chaque journée est rythmée par le jeu, les rencontres, les rituels, basée sur une liberté d’action et de pensée.
Nous sommes convaincus que l’enfant est une bombe de potentiels, porté par une soif naturelle d’apprendre, où la position de l’adulte en tant que guide pour aider les enfants à se questionner, trouver l’information, l’analyser et l’utiliser.
Basé sur les dernières découvertes des neuro-sciences, jouer et apprendre sont des synonymes pour les enfants. Il est donc important pour nous de mettre du sens, du ludique, avec toujours l’accueil des émotions.
Préserver l’enthousiasme de l’enfant est primordial car il représente l’engrais du cerveau, indispensable dans l’apprentissage.
Dans notre réseau, les adultes sont des ressources, avec autant de visions différentes pour apporter de la richesse d’opinion, de valeurs, de convictions.
Nous favorisons l’autonomie, l’initiative, la responsabilisation, avec comme credo de cultiver l’ouverture aux autres et l’empathie.
Au rythme des saisons, nous privilégions la connaissance de notre environnement avec une pédagogie par projet, où l’expérience est reine.

> La progression dans le cycle
Au fil des jours, nous observons les acquisitions de Mila dans la vie quotidienne, au cours des rencontres et des activités. Pour cela nous appuyons sur des cahiers d’apprentissage et autres supports pédagogiques.

> Les particularités
Quand Mila se réveille, elle commence sa journée en lisant sur le canapé, en attendant que toute la famille se lève. La bibliothèque est une sortie qu’elle adore.
Autonome, elle prend soin d’elle et va dessiner, peindre, créer, danser, chanter…
Bien dans son corps, elle pratique du cirque sous forme d’un atelier par semaine, fait du vélo, du skate, joue aux raquettes, nage comme un poisson dans l’eau.
La cuisine l’attire, elle prépare des repas avec amour et prend plaisir à dresser les plats.
Joyeuse, Mila raconte des histoires avec ses poupées et autres personnages, seule dans sa chambre ou avec ses amis. Chaque semaine nous organisons des piques-niques avec d’autres familles en IEF et nous voyons aussi des copains scolarisés le mercredi ou le
weekend.
Observatrice, Mila a besoin d’analyser la personne avant d’offrir sa confiance aux premières rencontres.
Responsable, elle aime jouer avec son frère Noé et prend son rôle de grande soeur à coeur en cherchant à le protéger.
Bercée par le chant des oiseaux, c’est une amoureuse de la nature, des animaux, des pierres, des végétaux, sensible à l’écologie.
Elle participe au potager, s’intéresse au pouvoir des plantes.

2021-05-06T22:16:31+00:00

One Comment

  1. Flo Sallaberry mai 7, 2021 at 8:20 - Reply

    Je suis à la fois interloquée et malheureusement si peu surprise…. Cet individu a fait preuve de mauvaise foi et effectivement je ressens un problème d’ego! Il s’imagine avoir du pouvoir et n’apprécie pas que tu contres son autorité….
    Bravo pour ton self contrôle ! C’est bien résumé : vous aviez tous des droits et des devoirs….. À respecter.
    J’espère que Mila a bien vécu l’expérience… À très vite

Laisser un commentaire