6 raisons pour arrêter de se maquiller

//6 raisons pour arrêter de se maquiller

6 raisons pour arrêter de se maquiller

Cela fait presque 2 ans maintenant que je suis 100% naturelle et quel bonheur ! Alors je voulais vous le partager…

Pourtant je reviens de loin… Depuis mon adolescence j’étais très coquette et cela passait par la case maquillage… Au point de ne plus arriver à sortir sans ! De ne plus se trouver belle au naturel… Bien triste constat pour une trentenaire 🙂
J’enviais depuis plusieurs années celles qui avaient sauté le pas, et je pensais (à tort) qu’il fallait avoir un visage parfait pour le faire…
Alors j’ai eu un déclic du jour au lendemain, j’ai fait une overdose et j’ai arrêter brutalement de me maquiller.
J’ai fait une rechute l’année dernière pour le jour de l’an et pour une émission de TV : j’ai détesté car j’ai eu l’impression d’être déguisée et le lendemain j’ai vu la différence sur l’éclat de ma peau… Voici les avantages qui m’ont décider dans mon choix :

S’accepter comme je suis

Et oui, c’est un vrai travail sur soi et cela commence par être naturelle… Car nous les femmes ont peu avoir recours à cet artifice pour améliorer notre image, et au final ce trompe l’oeil est éphémère et ne fait qu’accentuer notre mal-être sans le traiter à la source… être belle à l’intérieur pour rayonner !

Valoriser ma beauté au naturel

Depuis que je ne me maquille plus, je fais plus attention concernant ma tenue, les accessoires, etc… car ne plus se maquiller ne veux pas dire ne plus être féminine ! J’aime le message que je renvoi, c’est pratiquement pour moi un acte militant pour le droit des femmes à ne plus avoir recours à des subterfuges pour être à la hauteur des diktats de la mode.

Faire du bien à ma peau

Incroyable la différence de peau depuis que je ne mets plus rien sur ma peau… Exit même le vernis à ongle. Pas un bouton, pas un ongle jaunit, pas une rougeur, pas une paupière gonflée… Et moi qui pensais que j’étais “obligée” de mettre de la poudre au moins pour matifier ma peau, depuis que je ne mets que des huiles végétales pures comme celle de jojoba pour le matin et onagre le soir, elle ne brille plus… C’est bien meilleur pour la santé en plus.
C’est une sensation de bien-être général qui est passé aussi par mon changement d’alimentation bien sûr (réduction des aliments d’origine animale et surtout transformés : que des produits bio et un maximum de fruits et légumes) et une hygiène de vie qui va avec : activité physique, méditation, positive attitude…

Passer en mode Zéro Déchet

C’était assez logique pour moi, une étape de plus sur le chemin du zéro déchet : ma trousse de toilette s’est considérablement réduite à savoir 1 savon et 1 shampoing solide, quelques flacons d’huiles végétales, une brosse…

Economiser du temps et de l’argent

Et j’ai gagné du temps le matin car je mets moins de 15 minutes pour me préparer (et le soir pour me coucher car il n’y a plus l’étape démaquillage). Et je n’ai plus de budget maquillage…

Etre égale aux hommes

Pourquoi devrait-on nous les femmes nous maquiller ? Je dis bien “devrait” car  au travail, en soirée, etc… J’ai l’impression que cela fait parti de la tenue indispensable de la femme, qu’il y a une pression à ce niveau là qui fait ressentir que nous ne nous sommes pas apprêtées au maximum pour être présentable… Vous aussi vous avez-vous déjà eu cette sensation ?

2017-12-22T23:07:03+00:00

3 Comments

  1. Quatre enfants décembre 23, 2017 at 6:45 - Reply

    Même prise de conscience ici, pour les mêmes raisons que toi ! Plus de vernis à ongles non plus, et mes cheveux ne connaissent plus le brushing que je leur infligeais pourtant chaque matin. Et je me trouve plus jolie maintenant ;)…. vive le naturel !!!

  2. Claire juin 2, 2018 at 8:02 - Reply

    Je suis dans la même phase d’abandon du maquillage, poussée par mon homme qui me préfère naturelle. Mais j’ai un gros défaut : j’ai eu un grave accident quand j’étais toute petite, et j’en garde des séquelles aux visages. Moi, je ne vois que ça, et c’est très compliqué pour moi de ne pas camoufler mes cicatrices le matin (je mets des touches de crème teintée juste sur les parties que je trouve trop visibles). Si je ne le fait pas, je rase les murs et marche tête baissée… Alors que je suis sûre que mon mari a raison et que ça ne se voit pas tant que ça… Bref, il y a encore du travail pour moi à ce niveau.
    Dans le même esprit : j’ai abandonné le soutif depuis bientôt 3 ans. Pour moi, c’est un carcan dans lequel on nous enferme, comme si notre féminité naturelle n’était pas suffisamment bien. Et pourtant, je peux vous assurer que c’est plein de bénéfices : les seins remontent naturellement, les muscles (atrophiés par les bretelles, baleines, etc…) se renforcent, et je n’ai plus mal dans le dos. Et fini les étiquettes qui grattent et les bretelles qui tombent !
    Après 3 ans, ça ne se voit même plus que je ne porte rien. À part peut-être le fait que je n’ai pas les seins sous le menton à force de rembourrage !
    Et pourtant, j’ai porté et allaité longtemps 6 enfants.

    • Soline juin 2, 2018 at 8:16 - Reply

      Merci Claire pour ton témoignage qui me touche. Et oui pour le soutien gorge c’est pareil de mon côté je n’en mets plus depuis ma dernière grossesse et avec l’allaitement encore moins, quel liberté !!!!

Laisser un commentaire